La seconde sessiosn aura lie le 30 novembre 2017

La version 2017 du Health Forum Show à Marseille

 

Le mardi 6 décembre 2016 avait lieu le Health Future Show

Health Futur Show

 

"Le thème de cette année : « Intelligence artificielle, nanotechnologies/nanosciences et transhumanisme ». Le transhumanisme est un mouvement international qui intéresse de plus en plus les géants du numérique comme Microsoft ou Google. De nombreux scientifiques croient en l’évolution de l’espèce humaine vers un être connecté, amélioré grâce aux nouvelles technologies. Pour évoquer cette théorie, le sociologue et bioéthicien américain, James Hughes, a été choisi comme parrain de la manifestation. Fondateur du techno-progressisme, il est directeur adjoint de l’université du Massachusetts à Boston et co-fondateur de l’Institut pour l’éthique et les technologies émergentes, avec le philosophe d’Oxford Nick Bostrom. Il sera l’intervenant star de la conférence de clôture sur le thème « Des biotechs au transhumanisme : jusqu’où peut aller la médecine ? ». A ses côtés, les responsables de l’association française transhumaniste Technoprog mais aussi des scientifiques de renom comme le chirurgien plastique Jacques Matteu et le célèbre biologiste généticien Miroslav Radman. Car, la véritable question est de savoir comment passer du stade de la recherche technologique au stade de l’application industrielle dans le secteur de la santé. De nombreuses questions éthiques doivent être résolues avant de franchir cette étape mais d’ores et déjà, de nombreuses entreprises utilisent les dernières innovations technologiques pour faire progresser la médecine.

L’homme augmenté, du rêve à la réalité

« L’homme augmenté » comme le nomme les transhumanistes existe peut-être déjà. Fabrice Sabre, photographe avignonnais de 42 ans, est le premier Français équipé d’une main bionique. Il est invité à témoigner lui aussi sur son expérience lors du Health Future Show. Grâce à cette prothèse de haut niveau, il a pu retrouver une partie des facultés perdues suite à l’ablation de son avant-bras à l’âge de deux ans. Mais surtout de la dignité car le regard des gens a changé, passant de la compassion à la curiosité pour ce membre digne d’un film de science-fiction. Un exemple de ce que la technologie peut apporter aux personnes en situation de handicap et à la santé en général. Pour faire le point sur les dernières avancées, le cluster régional Eurobiomed profite de ce salon pour organiser la 10e édition de son Carrefour, une journée d’échanges entre recherche publique et entreprises. « Ces dernières années ont vu le transfert en clinique et au service du patient, de nombreuses innovations issues des laboratoires : techniques de thérapie génique, implantation du cœur CARMAT, algorithme de « deep learning » pour le diagnostic précoce,… », explique le pôle de compétitivité dans son communiqué. Il traitera donc de l’ensemble de ces sujets autour de deux conférences : « L’humain averti » et « L’humain réparé ».

Le Health Future Show sera également l’occasion de découvrir les savoir-faire des entreprises locales dans le domaine de la santé. Une dizaine de start-up (Vect-Horus, Neuron Expert, C2 Care…) de la région Paca ont été sélectionnées par Eurobiomed et Interpro Santé pour présenter leurs activités dans un village de l’innovation. Cette nouvelle édition sera également marquée par une ouverture à l’internationale avec l’accueil de sociétés britanniques et américaines comme Xrapid, éditeur d’application mobile de diagnostic, et SM2D, spécialiste de la vente sous licence des propriétés intellectuelles."

L'avis de l'un de nos membres

"Pour nous, le futur de la santé c'est d'abord soigner le plus grand nombre, de mieux en mieux. Nécessairement aussi, dès que possible, restaurer les autres espèces et permettre leurs évolutions autonomes, idem pour nos biocycles dont nous dépendons tous.

Ne soyons pas des apprentis sorciers aveuglés, ce qui doit primer c'est le comprendre, l'ouverture à l'observation, sur l'agir, l'enfermement dans une bulle psychotique de peurs où toutes décisions y seraient subordonnées.
Si le résultat se traduit par de meilleures conditions de vie plus longtemps, ce serait appréciable. Mais le but doit rester de soigner et non pas de créer des êtres aux capacités améliorées pendant que les autres auraient des capacités réduites induites par le non bénéfice de ces méthodes, ou par une malnutrition chronique provoquant l'absence de mises en place durant l'enfance de capacités cognitives par manque de diversité en apport lipidiques, d'huile, par exemple.

Car ce serait alors là la création d'une société Burgess-Kafka-Orwell-Ubuesque d'hommes augmentés, de robots prétendument intelligents avec entre les deux les hommes diminués mais suffisamment intelligents pour servir d'interface entre l' "humanité" libre et les mondes de robots, une Grèce antique en erzatz.


L'homme est inventif, inventons les mondes de demain, dans lesquels chacun pourra s'épanouir." (Richard Pawlowsky)

Les partenaires de l'évènement dont La Paillasse au Soleil